Détente

10 leçons que nous devons tirer de la pandémie de coronavirus

18/03/2020

author:

10 leçons que nous devons tirer de la pandémie de coronavirus

Le nouvel agent coronavirus a été découvert le 31 décembre 2019 en Chine. Sans les restrictions nécessaires, dans le monde globalisé dans lequel nous vivons aujourd’hui, il s’est rapidement propagé à tous les continents, configurant ce que nous appelons une pandémie. Certains appellent cela de l’hystérie collective ou du sensationnalisme dans les médias, d’autres ont déjà réalisé la gravité de la crise et tout ce qui peut en résulter. Selon l’OMS – Organisation Mondiale de la Santé, il y a déjà plus de 167 000 personnes infectées et 5 000 décès. Plusieurs pays ont décrété la mise en quarantaine, forçant les gens à travailler à domicile et à prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter la contagion du coronavirus.

aprender coronavírus 1 - coronavirus

Les hôpitaux et les professionnels de la santé du monde entier sont unis pour sauver les personnes infectées et trouver un vaccin ou un éventuel remède. Un incroyable courant de solidarité émerge également, les jeunes proposant de faire les courses pour les personnes âgées, qui sont les plus vulnérables et avec un fort taux de mortalité. La crise est mondiale et touche tout le monde, quelque soit l’âge, le sexe ou la classe sociale. Face à la plus grande pandémie du siècle à ce jour, le moment appelle à la réflexion. Nous avons passé beaucoup de temps à vivre en mode « automatique » et maintenant nous sommes obligés de ralentir. Nous connaissons la gravité de la pandémie de coronavirus, mais chaque crise est également une opportunité d’apprentissage. Après tout, quelles leçons pouvons-nous tirer de l’épidémie de COVID-19 ?

1. Nous devons repenser notre relation au travail

Bien qu’il se soit déjà révélé être un modèle de travail efficace, de nombreuses entreprises refusent toujours de se mettre au télétravail. Nous savons que certaines professions ont besoin de travailleurs sur leurs lieux de travail respectifs – construction civile, médecine, etc … Cependant, si nous réfléchissons un peu de manière rationnelle, cela n’a aucun sens de forcer un journaliste ou un publiciste à travailler dans un bureau. Cela est vrai pour d’innombrables professions. Avec la technologie dont nous disposons aujourd’hui, plusieurs outils nous permettent de travailler à distance et en équipe à la fois. En insistant sur le modèle de travail traditionnel, nous nions que nous devons apporter des changements urgents pour le bien de notre planète. Des millions de personnes qui se rendent au bureau sans vraiment en avoir besoin, engendrent plus de trafic, plus d’émissions de gaz à effet de serre, plus de ressources naturelles utilisées, plus de stress et, par conséquent, moins de revenus de manière générale. Il est grand temps de repenser notre relation au travail.

2. Nous devons être plus exigeants en matière d’hygiène

Si aujourd’hui, les flacons de gel hydroalcooliques se font rares en pharmacie, jusqu’à récemment, de nombreuses personnes n’avaient pas encore pris cette habitude. Malgré la controverse, les experts disent que le virus a commencé à se propager sur un marché de fruits de mer à Wuhan, en Chine. Traditionnels dans le pays, ces marchés vendent généralement des animaux sauvages, vivants ou morts et de la nourriture. Selon des recherches à l’Université d’Agriculture du Sud de la Chine, les pangolins, les chauves-souris et même les serpents pourraient avoir été les hôtes du virus. Les scientifiques ont étudié plusieurs échantillons d’animaux sauvages et ont déterminé que les génomes des séquences virales étudiées dans le pangolin étaient identiques à 99% à ceux des patients infectés par le coronavirus à Wuhan. Cela laisse place à une question nécessaire, que nous aborderons dans le sujet suivant :

3. Est-il temps pour nous de devenir végétarien ?

aprender coronavírus 2 - coronavirus

Il fut un temps où les humains devaient chasser pour assurer leur propre survie. Cependant, cette pratique, lorsqu’il ne s’agit pas d’un simple acte de cruauté envers les animaux, doit faire partie de la chaîne alimentaire nécessaire pour garantir l’équilibre de la planète. Aujourd’hui, cependant, nous n’avons plus besoin de nous nourrir d’animaux morts. Grâce à la technologie et la science, nous avons d’innombrables aliments qui nous fournissent les protéines nécessaires, sans avoir à tuer. Des moments comme celui-ci, avec la pandémie de coronavirus menaçant la vie de milliers de personnes à travers le monde, servent également à repenser notre relation avec la nourriture. Après tout, même si cela fait partie d’une culture ancienne en Chine, quel est l’intérêt de manger des animaux sauvages ? Il en va de même pour tous les autres animaux. L’industrie agricole tue les abeilles, laissant le sol stérile et détruisant les forêts. Tous ces facteurs la classent parmi les plus responsables du réchauffement climatique. Tous ces facteurs réunis nous laissent une réponse claire : il est temps pour tout le monde de devenir végétarien, ou au moins diminuer drastiquement sa consommation de viande !

4. Nous devons consommer moins

Suite à l’épidémie de coronavirus, une carte est devenue virale sur les réseaux sociaux du monde entier. Celle-ci montre qu’avec la mise en quarantaine, le niveau des émissions de gaz en Chine a chuté de façon spectaculaire. Que pouvons-nous en tirer ? Cela fait déjà longtemps que la planète montre des signes évidents qu’elle ne survivra pas à la consommation effrénée de notre société. Les marques de mode nous forcent à changer de garde-robe chaque saison, les géants de la technologie fabriquent des appareils à l’obsolescence programmée, les réseaux sociaux et « influenceurs » nous incitent constamment à acheter davantage. Nous devons ralentir, valoriser ce qui compte vraiment et être plus conscients de ce que nous consommons. Réfléchissez avant d’acheter quoi que ce soit : en avez-vous vraiment besoin ? Qui fabrique consciemment ce produit ? Ce produit sera-t-il utile ? Si l’une de ces réponses est «non», ce sera simplement un autre produit stocké dans votre placard.

5. Passez plus de temps avec les personnes que vous aimez

aprender coronavírus 3

Avec la vie trépidante que nous vivons aujourd’hui, les gens oublient que la plus grande preuve d’amour que nous pouvons donner à quelqu’un est notre temps. Notre vie ne peut et ne doit pas être basée sur le travail et les factures. Valorisez la relation avec votre famille et vos amis. Voilà à quoi vous devriez penser lorsque vous serez coincé à la maison en quarantaine. L’économie mondiale subira un ralentissement soudain, mais elle se redressera ensuite. La santé de ceux que nous aimons est beaucoup plus précieuse que les délais et les livraisons. Valorisez vos parents, vos grands-parents, vos amis qui ont toujours été à vos côtés. Soyez clair et dites clairement que vous les aimez et que vous vous souciez d’eux.

6. Tout le monde devrait avoir des économies « d’urgence »

Des crises comme la pandémie de coronavirus font chuter l’économie mondiale. Une fois la peur terminée, les conséquences seront nombreuses. Parmi elles, des milliers de personnes seront au chômage, de petits établissements fermeront, des entrepreneurs feront faillite. L’incertitude quant à l’avenir montre encore une chose : nous devons économiser un peu d’argent. Il existe plusieurs façons de le faire et la plus populaire est la règle 50-30-20. Savez-vous comment ça marche ? Cela signifie que vous utiliserez 50% de votre salaire pour payer les factures, 30% pour les dépenses variables liées à la vie quotidienne (par exemple cinéma, vêtements neufs ou restaurant) et, enfin, 20% doivent être laissés de côté. Avec ce que vous épargnez, vous pouvez payer des dettes, investir ou faire des économies « d’urgence ». Le secret est de mettre cet argent de côté dès que le salaire tombe sur le compte, au lieu d’attendre la fin du mois. Les économies « d’urgence » ne sont pas un luxe, mais une nécessité !

7. Nous devons renouer avec la nature

aprender coronavírus 5

Nous savons comment créer un site Web, gagner de l’argent avec Instagram, créer de robots qui nettoient les maisons et des avions électriques. D’un autre côté, nous oublions complètement la relation importante que nos ancêtres avaient avec la nature. Plantez un arbre, comprenez les cycles de la nature, soyez proactifs et faites pousser votre propre nourriture, prenez soin des animaux, allumez un feu. Les jeunes d’aujourd’hui achètent des fruits et des salades en sachets, sans se rendre compte qu’ils pourraient les cueillir à l’état sauvage. La nature nous donne tout ce dont nous avons besoin, mais au cours des dernières décennies, nous avons décidé de la négliger. Le temps de la reconnexion est venu, essentiel pour une planète durable et une société saine.

8. Nous sommes Un

aprender coronavírus 7 - coronavirus

Alors que certains insistent pour vivre dans leur propre bulle, cette crise sanitaire mondiale crie ce que nous ignorions. Nous sommes Un. Ce que je fais aujourd’hui aura un impact sur la vie de quelqu’un d’autre, même s’il vit à l’autre bout du monde. « Aucun homme n’est une île isolée, chaque homme est une particule du continent », a déclaré John Donne. La pandémie de coronavirus, entre autres, nous a montré à quel point les frontières sont fragiles. Un homme infecté en Chine a suffi pour que le virus se propage dans le monde entier. Si certains défendent le ralentissement de la mondialisation, la vérité est que nous sommes tous un, particules d’un immense organisme vivant : la planète Terre. Le moment n’est pas venu de construire des murs et de créer des barrières, mais d’accepter le fait que nous avons besoin d’unité pour surmonter cette crise.

9. Soyez sélectif sur les nouvelles que vous lisez

La pandémie nous a montré qu’il existe différents types de vecteurs de communication : ceux engagés dans l’information pertinente et ceux qui optent pour le sensationnalisme et pour les chiffres. Les réseaux sociaux et de nombreux médias étaient responsables de la diffusion de fausses informations et de la production d’une cacophonie contre-productive. Nous avons besoin de quarantaine, d’hygiène et savons exactement le risque que nous prenons avec l’épidémie de coronavirus. Mais nous n’avons pas besoin de nouvelles alarmantes 24 heures par jour sur notre Facebook et notre flux WhatsApp. Soyez informé, mais soyez sélectif avec les informations que vous ingurgitez. Nous ne sommes pas dans un moment de panique, mais de prise de conscience et d’action.

10. L’accomplissement est plus important que l’argent

Depuis que nous sommes enfants, on nous apprend à concourir, à être les meilleurs. Notre relation avec le travail est malsaine, la plupart des gens choisissent leur profession essentiellement en fonction du salaire. Les gens passent leur vie entière à faire quelque chose qu’ils n’aiment pas, mais se contentent de cette vie peu épanouissante avec l’excuse que ce travail ennuyeux leur permet de réaliser leurs rêves. Face à une pandémie qui met nos vies, ainsi que les centaines de personnes que nous connaissons, en danger, nous réalisons que l’accomplissement et l’épanouissement sont bien plus importants que l’argent. L’argent nous apporte le confort, l’accès à la santé, la possibilité de voyager et de faire des choix, mais pas le bonheur. Quel est votre but dans la vie ? Choisissez un travail que vous ferez avec amour et l’argent en sera une conséquence indéniable. Ne passez pas toute votre vie à faire ce qui ne vous laisse pas dormir, vous sépare des gens que vous aimez et ne vous rend pas fier. Notre temps sur Terre est court, appréciez-le et profitez au maximum.

 

Photos : Unsplash

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook