Animaux

Après avoir frôlé l’extinction, la population des oiseaux les plus rares au monde a augmenté de 30%.

2020-06-30

Après avoir frôlé l’extinction, la population des oiseaux les plus rares au monde a augmenté de 30%.

Les échasses noires, originaires de Nouvelle-Zélande, sont considérés comme les oiseaux les plus rares du monde. Au bord de l’extinction dans les années 80, après plus de quatre décennies de lutte pour préserver l’espèce, la bonne nouvelle est que sa population a augmenté de 30% et compte maintenant 169 individus, la plus forte augmentation jamais enregistrée.

pássaro Kakī nova zelândia 1

Mais cela n’a été possible que grâce au travail du Programme de Rétablissement Kakī du Ministère Néo-Zélandais de la Conservation, en partenariat avec Global Wildlife Conservation (GWC). Kakī est le nom de l’espèce en Māori, la langue prédominante dans le pays jusqu’au milieu du XIXe siècle. Parmi toutes les caractéristiques intrigantes de cet oiseau, notons que c’est la seule espèce migratrice qui se reproduit dans les Alpes néo-zélandaises, la région la plus haute et la plus froide du pays, où le thermomètre atteint régulièrement les moins 20 degrés.

pássaro Kakī nova zelândia 2 - population d'échasses noires

Dans l’un des pays les plus avancés en matière de conservation de la biodiversité, Wes Sechrest, scientifique en chef et PDG de GWC, célèbre cette réussite : « L’engagement de la Nouvelle-Zélande à inverser le déclin et l’extinction des espèces indigènes montre son leadership dans la conservation de la biodiversité », a-t-il expliqué. Cependant, outre l’action humaine, c’est surtout l’introduction de prédateurs non indigènes, notamment les furets, les chats et les rats sauvages, qui a décimé la population d’échasses noires. En 1981, il ne restait plus que 23 oiseaux adultes ! L’objectif du projet est donc de fournir un environnement plus sûr à ces oiseaux, qui sont un symbole de la future reconstitution de la faune et de la flore indigènes de l’écosystème néo-zélandais.

pássaro Kakī nova zelândia 3 - population d'échasses noires

Pour que la population actuelle augmente considérablement, il a fallu un certain nombre d’efforts, y compris l’élevage en captivité. Aujourd’hui, l’institution s’occupe de 116 jeunes oiseaux et de 11 oiseaux plus âgés, qui ont tous déjà été relâchés dans la nature. Cela se produit généralement lorsqu’ils ont plus de 9 mois. « Avec ces efforts impressionnants, nous espérons voir le kakī rejoindre les espèces qui ont été sauvées avec succès de l’extinction, telles que le putois d’Amérique, le condor de Californie et les singes-lions dorés », a déclaré M. Sechrest.

 

 

Photos : New-Zealand Department of Conservation 

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook