Empathie

Au lieu d’arrêter 2 femmes qui volaient de la nourriture, un policier paie leurs achats

2021-01-05

Au lieu d’arrêter 2 femmes qui volaient de la nourriture, un policier paie leurs achats

Il faudrait plus de gens comme le policier Matt Lima, du Massachusetts – États-Unis. Dans le monde inégal dans lequel nous vivons, alors que de nombreuses personnes vivent dans des demeures luxueuses, d’autres n’ont rien à manger. Et pour eux, quand la faim frappe, la seule solution est parfois de voler. C’est ce que deux femmes ont été obligées de faire à la fin de l’année. Au milieu de la période des fêtes, un responsable du supermarché a alerté le policier que deux clientes scannaient certains aliments et en emballaient d’autres sans payer. Plutôt que de les verbaliser, le généreux policier a décidé de payer la facture de ces femmes en difficulté.

policial paga compras mulheres 1 - policier paie articles volés

« L’allégation était que les deux femmes scannaient certains articles à la caisse, mais en ignoraient d’autres intentionnellement avant de les emballer. Le directeur a indiqué que c’était deux femmes et deux jeunes enfants qui avaient été arrêtés », a-t-il expliqué. Arrivé au supermarché, il s’est rendu compte que les enfants avaient le même âge que ses filles et n’a pas eu le courage de les emmener au poste de police. « J’ai aussi deux filles, d’âge similaire à celles qui étaient là, donc ça m’a un peu impressionné », a déclaré Lima.

policial paga compras mulheres 2 - policier paie articles volés

Selon lui, l’une des femmes impliquées dans le délit volait des articles pour préparer un dîner de Noël. « La femme à qui j’ai parlé a expliqué qu’elle travaillait, mais la mère des enfants ne travaillait pas et avait d’autres problèmes familiaux, et que ce qu’elle avait essayé de voler était le dîner de Noël pour les enfants », a-t-il dit.

policial paga compras mulheres 3

Lorsqu’il a demandé aux employés du magasin où se trouvaient les articles qu’elles avaient voulu voler, il s’est rendu compte qu’en fait, il ne s’agissait que de nourriture. « Il n’y avait rien d’autre, comme des articles de santé et de beauté, du shampoing, quoi que ce soit de ce genre. C’était de la nourriture », se souvient-il. C’est alors qu’il a décidé de renverser la situation et de payer les articles pour une valeur de 250 $. « Elles étaient très reconnaissants, un peu choqués aussi. Je suis sûr que de nombreuses personnes dans la même situation auraient pensé que l’issue serait différente et qu’elles seraient peut-être arrêtées ou devraient aller devant le tribunal », dit-il en expliquant sa surprise. 

 

Photos 1 et 2 : WJAR
Photo 3 : Unsplash

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook