Animaux

Ce caméléon éteint depuis plus de 100 ans a été revu dans la nature

2020-11-16

Ce caméléon éteint depuis plus de 100 ans a été revu dans la nature

Comme beaucoup d’autres espèces animales, ce caméléon, populairement connu sous le nom de Voeltzkowi, est considéré en voie de disparition depuis 2017, lorsque le Global WildLife Conservation a publié une liste d’animaux « manquants », c’est-à-dire qui n’ont pas été vus depuis plusieurs décennies et qui pourraient être en danger d’extinction. C’est la cas de ce petit caméléon, qui n’avait pas été vu dans son habitat naturel depuis plus de 100 ans. La bonne nouvelle, cependant, est que les scientifiques ont récemment confirmé que l’espèce a été vue à nouveau dans les forêts tropicales de Madagascar, son pays d’origine.

camaleao desaparecido 1 - caméléon redécouvert

L’expédition a été menée par des scientifiques d’Allemagne et de Madagascar, qui ont ensuite écrit un article publié dans la revue scientifique Salamandra – German Journal of Herpetology. Cataloguée pour la première fois en 1913, la découverte récente a permis aux chercheurs de recueillir plusieurs nouvelles informations sur l’espèce.

camaleao desaparecido 2

On pense que l’une des raisons pour lesquelles ce caméléon a «disparu» est que cette espèce a une durée de vie très courte, ne vivant pratiquement que le temps nécessaire pour se reproduire pendant la saison des pluies. Cependant, il ne faut pas manquer de responsabiliser l’homme, car les forêts de Madagascar sont de plus en plus sèches, ce qui fait perdre aux animaux leur habitat.

camaleao desaparecido 3 - caméléon redécouvert

L’article clarifie plusieurs caractéristiques de l’espèce et présente des données cruciales sur la période d’accouplement, la grossesse et l’effet du stress sur la couleur de la femelle. Mesurant environ 17 centimètres, la redécouverte de ce caméléon est extrêmement importante pour la science, comme l’ont dit les scientifiques. « Les redécouvertes d’espèces «perdues» sont très importantes car elles fournissent des données cruciales pour les mesures de conservation et apportent également de l’espoir au milieu de la crise de la biodiversité », déclare l’article disponible ici.

 

 

Photos : German Journal of Herpetology

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook