Environnement

Ce navire à propulsion éolienne va transformer le transport maritime

2020-09-16

Ce navire à propulsion éolienne va transformer le transport maritime

Afin de lutter contre la pollution, le changement climatique et le redoutable réchauffement de la planète, la Suède vient de présenter le prototype du premier navire à propulsion éolienne au monde. L’Oceanbird promet de révolutionner le transport maritime et les premières unités seront livrées en 2024.

navio-vento-close - navire à propulsion éolienne

Avec cinq voiles en acier, semblables aux ailes d’un avion, lorsqu’elles sont hissées, elles atteignent une hauteur de 105 mètres au-dessus du niveau de la mer, captant la force du vent et propulsant le navire sur l’océan. Selon les responsables du projet, l’utilisation du vent peut réduire de 90 % la consommation de carburant pour transporter une cargaison, ce qui contribuera à réduire considérablement la pollution.

oceanbird 1

Le gouvernement suédois a investi 27 millions de SEK – 2.6 millions d’euros – dans le développement du navire. Dirigé par la compagnie maritime suédoise Wallenius Marine, en collaboration avec l’Institut royal de technologie de Stockholm et l’institut de recherche de l’ASPS, l’Oceanbird est le véritable navire du futur !

oceanbird 2

Fort de 200 mètres de long et 45 mètres de large, l’Oceanbird est un cargo conçu pour transporter des voitures, des camions et d’autres types de véhicules et aura la capacité de transporter jusqu’à 7 000 véhicules. Le navire est également équipé d’un moteur à combustion, pour faciliter les manœuvres dans les ports.

Aujourd’hui, le transport maritime est responsable de 3 % des émissions mondiales de CO2. L’objectif de l’Organisation maritime internationale (OMI), une agence liée à l’ONU, est de réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur jusqu’à 50 % d’ici 2050, par rapport aux niveaux de 2008. On estime que le navire pourra traverser l’océan Atlantique, entre l’Europe et les États-Unis, en 12 jours. Les navires d’aujourd’hui font généralement le même voyage en 8 jours. Bien qu’il ne soit pas le navire le plus rapide, il contribuera à réduire l’impact de l’industrie maritime sur le réchauffement climatique. Et après tout, c’est la chose la plus importante, n’est-ce pas ?

 

Photos : divulgation

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook