Science

Ces héros anonymes qui sauvent des vies pendant la pandémie

2020-03-26

Ces héros anonymes qui sauvent des vies pendant la pandémie

Face à la pandémie de coronavirus, la règle est claire : nous ne pourrons contenir l’avancée du virus que si nous gardons nos distances sociales. C’est pourquoi de nombreux pays ont recours à la quarantaine pour éviter l’effondrement du système de santé. Cependant, nous oublions que les médecins du monde entier travaillent plus que jamais, jour et nuit sans repos, pour sauver des milliers de vies. Ces héros méritent tout notre respect et notre gratitude dans ce moment tendu que nous vivons et dont nous ne savons toujours pas quand il prendra fin.

En cette période de crise, les médecins, les infirmières, les techniciens et les spécialistes de la santé intensifient leurs heures de travail, souvent sans les protections nécessaires pour éviter la contagion elle-même. Ces dernières semaines, beaucoup d’entre eux ont commencé à s’afficher après de longues heures de travail et à partager la pénibilité de ce qu’ils vivent. Avec des yeux fatigués et des visages meurtris par l’utilisation constante de masques, ces images nous montrent des hommes et des femmes qui se sacrifient pour le plus grand bien de la communauté.

 

Nous ne pouvons pas non plus oublier les volontaires, car de nombreux pays sont confrontés à un manque de personnel médical en raison du nombre élevé de patients. L’Italie – aujourd’hui le pays le plus touché – demande de l’aide à d’autres pays, car son système de santé s’est complètement effondré.

Si la quarantaine est une nécessité absolue, nous devons nous arrêter quelques instants pour applaudir ces personnes qui sont en première ligne de cette guerre mondiale contre le coronavirus. Beaucoup d’entre eux sont loin de leur famille, incapables de se mettre en quarantaine et offrant leur propre vie pour en sauver des milliers d’autres. Plus que jamais, il est temps de valoriser ces personnes qui ont choisi d’être de vrais héros !

 

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Sono i un’infermiera e in questo momento mi trovo ad affrontare questa emergenza sanitaria. Ho paura anche io, ma non di andare a fare la spesa, ho paura di andare a lavoro. Ho paura perché la mascherina potrebbe non aderire bene al viso, o potrei essermi toccata accidentalmente con i guanti sporchi, o magari le lenti non mi coprono nel tutto gli occhi e qualcosa potrebbe essere passato. Sono stanca fisicamente perché i dispositivi di protezione fanno male, il camice fa sudare e una volta vestita non posso più andare in bagno o bere per sei ore. Sono stanca psicologicamente, e come me lo sono tutti i miei colleghi che da settimane si trovano nella mia stessa condizione, ma questo non ci impedirà di svolgere il nostro lavoro come abbiamo sempre fatto. Continuerò a curare e prendermi cura dei miei pazienti, perché sono fiera e innamorata del mio lavoro. Quello che chiedo a chiunque stia leggendo questo post è di non vanificare lo sforzo che stiamo facendo, di essere altruisti, di stare in casa e così proteggere chi è più fragile. Noi giovani non siamo immuni al coronavirus, anche noi ci possiamo ammalare, o peggio ancora possiamo far ammalare. Non mi posso permettere il lusso di tornarmene a casa mia in quarantena, devo andare a lavoro e fare la mia parte. Voi fate la vostra, ve lo chiedo per favore.

A post shared by Alessia Bonari (@alessiabonari_) on

 

 

 

Photos : reproduction

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

 

Commentaires Facebook