Inspiration

Cet incroyable réseau de femmes s’unissant pour finir la broderie d’une dame décédée

05/11/2019

Cet incroyable réseau de femmes s’unissant pour finir la broderie d’une dame décédée

Shannon Downey, passionnée d’artisanat, a visité une maison à vendre près de chez elle, à Chicago, et a remarqué qu’il y avait une boîte pleine de beaux motifs et de broderies. Lors de ses recherches, elle découvrit que la maison appartenait à la talentueuse couturière et brodeuse Rita Smith, qui vivait dans cette maison jusqu’à sa mort, à l’âge de 99 ans, laissant derrière elle un incroyable projet. Passionnée de fleurs, elle était en train de réaliser une courtepointe (assemblage de broderies) en cartographiant les espèces de fleurs des États-Unis, mais elle mourut avant de le terminer. C’est alors que Shannon Downey a décidé de terminer le dernier projet de broderie de cette femme.

colcha de retalhos 2

« Chaque fois que je trouve un projet de broderie inachevé, je l’achète et le termine car une âme ne saurait reposer en paix avec un projet laissé derrière elle », a-t-elle expliqué sur ses réseaux sociaux. C’est alors qu’elle a décidé d’unir des brodeuses sur tout le continent, qui ont décidé de lui offrir du temps dans un but commun. En honorant une personne qu’elle n’a jamais rencontrée, Shannon a même expliqué ce qui la motivait sur sa page Instagram : « Je sais juste que la personne décédée ne peut pas reposer tranquillement avec une telle oeuvre inachevée ».

colcha de retalhos 3

La dame avait déjà fait plusieurs broderies distinctes, qui devaient ensuite être cousues en ce qu’on appelle une courtepointe ; la fameuse courtepointe en patchwork. « J’ai parcouru la boîte et Rita avait déjà coupé toutes les cases et commencé à transférer les dessins vers ces cases. Elle a commencé avec le New Jersey, mais tous les autres États ont disparu. » Downey a posté une photo sur ses réseaux sociaux, faisant appel à des brodeuses qui souhaiteraient l’aider à mener à bien son projet. En peu de temps, plus de 1 000 personnes se sont rapidement portées volontaires pour aider. Elle a fini par choisir 100 personnes de partout aux États-Unis et au Canada pour fabriquer chaque partie de la broderie, 50 pour les États et 50 pour les fleurs.

colcha de retalhos 1

De cette façon, un réseau incroyable de femmes a été formé. Shannon envoya les motifs à toutes les brodeuses qui, à la fin de leur travail, faisait passer la courtepointe à la femme suivante, etc. La courtepointe sera de retour chez Shannon le 15 novembre et elle prévoit de l’envoyer à un musée de la courtepointe à titre d’exemple d’un beau projet de collaboration. Elle pense que toute l’histoire a montré le meilleur de ce qu’une communauté peut faire, ainsi que le côté positif des réseaux sociaux. « Les êtres humains sont extraordinaires. Une communauté peut être construite n’importe où », ajoute-t-elle avec fierté.

 

Photos : Twitter

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook