Science

Comment les embouteillages nous apprennent l’empathie

10/03/2019

Comment les embouteillages nous apprennent l’empathie

Malgré les plus de 7 milliards de personnes dans le monde, nous sommes d’une certaine façon tous connectés.  Pour que la vie coule d’une façon plus harmonieuse, la bonté et l’empathie sont indispensables.  L’organisation à but non lucratif Envision Kindness, créé par des psychologues et des scientifiques, a réalisé une étude simple et directe, qui montre comment les embouteillages nous enseignent la science de la bonté.

L’analogie est simple : soudainement, à cause d’un accident, les trois voies d’une route se transforment en un vrai défi pour les conducteurs, que ne savent pas comment réagir. Ce qui serait une opportunité de faire surgir la bonté en chacun, finit inévitablement par être synonyme de stress et l’intolérance, parce que les gens ne réalisent pas la connexion qui existe entre eux.

empatia engarrafamento 1

Les spécialistes du trafic affirment que dans un cas classique perturbation routière, si les gens se relayaient, offrant le passage à celui qui est en tête, l’embouteillage serait 25 % moins dense.  Cependant, c’est la plupart du temps l’opposé qui arrive : le plus important (c’est à dire moi-même) doit passer en premier.  Comme l’esprit humain n’aime pas la complexité, il se range dans son éternel égoïsme, oublie la bonté et arrive à la conclusion de ne pas laisser le passage.

Dans un moment de hâte, nous ne pouvons pas remarquer que la simple action de laisser passer son voisin, peut transformer le monde en un endroit meilleur et, en plus, faciliter notre propre vie.  L’objectif de cette expérience est de nous montrer que les événements de la vie ne sont pas simples.  Ils nous affectent sous des aspects divers et nos actions produisent toujours des effets, même si ceux-ci ne sont pas immédiats ou en lien direct avec nous-mêmes.  Conclusion : Soyez des Gentils!

Photo 1: Envision Kindness
Photo 2: Unsplash
Commentaires Facebook