Inspiration

Contre la maltraitance animale, un fermier italien laisse ses poulets en liberté dans la forêt

18/03/2019

Contre la maltraitance animale, un fermier italien laisse ses poulets en liberté dans la forêt

Pour répondre à la demande toujours croissante, les fermes de production d’œufs et des poulets traitent, la plupart du temps, leurs animaux de façon très cruelle. Entassés par centaines, voire milliers pour certains et pour d’autres, ils sont soumis à des traitements que l’on peut considérer comme de vraies tortures. Par ailleurs, bon nombre de personnes affirment désormais qu’avec le stress, les animaux finissent par libérer des hormones et les substances qui sont néfastes pour notre santé.

galinhas sem crueldade 1

Opposé à ces pratiques d’élevages, un fermier italien a décidé d’innover et de créer une fermer de plus de 2 mille poulets en totale liberté, dans une forêt alpine. Massimo Rapella vit dans la ville de Sondrio, dans le nord-est italien, à la frontière avec la Suisse, sur un terrain de 2 hectares de forêt qu’il partage avec ses poulets.

galinhas sem crueldade 2

Le fermier et sa femme ramassent environ 1300 œufs chaque jour. La différence majeure est que la ponte se fait sans aucune cruauté, puisque les poulets font leurs propres nids, avec les matériaux qu’ils trouvent dans la forêt. L’alimentation naturelle, basée sur des feuilles, des noix, des vers de terre et des insectes, rend les animaux plus heureux, sains et par conséquent des œufs plus savoureux.

En vendant directement aux résidents et restaurants locaux, l’intention du couple n’est pas d’augmenter la production, qui varie de toute façon en fonction des saisons, du climat et du tempérament des poulets. Ceci n’est pas juste un bon exemple de comment l’homme peut vivre en harmonie avec la nature et les animaux, mais également et surtout un petit pas pour créer un monde meilleur!

 

Fotos: reprodução Youtube
Commentaires Facebook