Science

Des joueurs de la NBA ayant récupérés du COVID-19 donnent du plasma pour des tests

03/04/2020

Des joueurs de la NBA ayant récupérés du COVID-19 donnent du plasma pour des tests

Selon les recherches, il est possible d’utiliser le plasma sanguin de patients qui ont été guéris du COVID-19 pour traiter les personnes infectées. L’étude a été rédigée par le professeur David Tappin, chercheur à l’université de Glasgow, en Écosse, et menée en partenariat avec l’Institut National Européen de Recherche sur la Santé au Royaume-Uni. En vue de cette thérapie expérimentale, certains joueurs de la NBA ayant été guéris font don de leur propre plasma pour des essais cliniques.

jogadores NBA

L’initiative est venue quelques jours seulement après que la Food and Drug Administration (FDA) américaine ait approuvé le test de « traitement au plasma ».  Les médecins du Methodist Hospital de Houston, au Texas, ont été les premiers du pays à tester la thérapie sur un petit groupe de patients. Cependant, comme d’autres hôpitaux du pays recherchent maintenant des patients ayant récupérés du coronavirus pour donner du plasma sanguin, plusieurs joueurs de la NBA qui ont contracté le virus se portent désormais volontaires comme donneurs.

marcus smart
Marcus Smart

Selon le chef de l’initiative, Michael Joyner, quatre joueurs de basket-ball participent actuellement au programme. Bien que trois des joueurs n’aient pas encore été identifiés, Marcus Smart – des Boston Celtics – a confirmé qu’il donne du plasma sanguin après avoir été considéré comme guéri du coronavirus par le ministère de la santé du Massachusetts cette semaine.

Comment fonctionne le traitement

Comme pour d’autres maladies, le traitement consiste à prélever le plasma sanguin d’un individu qui a accumulé une immunité au virus. Le plasma est alors rempli d’anticorps sains qui se sont développés pour combattre le virus. Ils sont ensuite injectés à un patient malade pour qu’il puisse attaquer le virus.

tratamento plasma

Pour Joyner, ces athlètes sont les donateurs idéaux. « Ce sont de grands hommes, avec de larges volumes de sang, et par conséquent, ils ont beaucoup de plasma. Souvent, les personnes qui sont physiquement entraînées ont également une augmentation du volume de plasma par rapport à des hommes qu’on pourrait qualifier de « normaux »… Nous pensons que ce traitement peut endiguer la maladie et en réduire la durée et la gravité chez certains patients ». En outre, la NBA a également fait un don de 100 000 dollars pour le projet.

Voici le reportage complet diffusé sur ABC News :

 

 

Photos : reproduction

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook