Santé

Des scientifiques recomposent des os fracturés grâce à des champs électriques

2020-07-13

Des scientifiques recomposent des os fracturés grâce à des champs électriques

Se casser un os peut certainement être considéré comme l’une des choses les plus désagréables de la vie. Et cela n’est pas seulement lié à la douleur et à toutes les complications que les dommages peuvent causer, mais aussi à la sensation désagréable de porter un plâtre qui nous empêche de bouger. Cependant, cette pratique est peut-être bientôt terminée, puisqu’un groupe de scientifiques a réussi à générer un champ électrique capable de recomposer des os fracturés.

 

Les ingénieurs biomédicaux qui ont fait cette découverte travaillent à l’université du Connecticut, et le but de la recherche initiale était essentiellement d’offrir une meilleure qualité de vie aux personnes qui se cassaient des os et avaient des difficultés à rester immobiles. Leur système est fait d’un polymère capable de générer un champ électrique contrôlable, favorisant la croissance osseuse. Il n’est pas toxique, ce polymère se dissout progressivement dans l’organisme au fil du temps, disparaissant au fur et à mesure de la croissance du nouvel os.

fratura-da-mao - os fracturé

La réparation des os fracturés à l’aide d’un champ électrique serait particulièrement avantageuse pour le traitement des parties du corps comme le crâne, où la mise en place d’un plâtre n’est pas possible. De cette façon, le polymère imite le champ électrique naturel produit par notre corps, une caractéristique appelée piézoélectrique, qui génère de l’électricité à partir de vibrations et peut réparer l’os endommagé sans avoir besoin de chirurgie.

perna quabrada - os fracturé

« Le champ électrique créé par le polymère semble attirer les cellules osseuses vers le site de la fracture et favoriser l’évolution des cellules souches en cellules osseuses. Cette technologie peut être combinée avec d’autres facteurs pour faciliter la régénération d’autres tissus, tels que le cartilage, les muscles ou les nerfs », explique Ritopa Das – étudiante diplômée du groupe de recherche Nguyen et première auteure de l’article publié.

caveira ossos - os fracturé

Léger et sans avoir besoin d’être alimenté, cette technologie pourrait, si elle s’avère efficace, révolutionner la médecine ! Pour voir la recherche complète, c’est par ici.

 

Photos : Unsplash

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook