Science

Espoir : une deuxième personne atteinte du sida est définitivement guérie

11/03/2020

Espoir : une deuxième personne atteinte du sida est définitivement guérie

Le sida, ou VIH – virus de l’immunodéficience humaine, est apparu au début des années 80 et est rapidement devenu une pandémie qui a tué plus de 25 millions de personnes. Cependant, grâce aux progrès scientifiques, les gens peuvent aujourd’hui mener une vie normale avec le virus et on commence même à voir des cas de guérison. Ce fut le cas du Vénézuélien Adam Castillejo – 40 ans. Diagnostiqué du virus en 2003, il est aujourd’hui indemne de la maladie depuis 30 mois et est donc considéré comme le deuxième patient atteint du sida à être guéri.

segundo-paciente-hiv-1
Adam Castillejo

Depuis 2019, des médecins et des chercheurs de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni, ont découvert que le virus VIH-1 avait disparu de son corps, mais n’ont pas révélé l’identité du patient à l’époque. Adam avait une leucémie et avait reçu une greffe de cellules souches de la moelle osseuse.

segundo-paciente-hiv-2
Timothy Brown – premier patient guéri du sida en 2008

À la surprise générale, le donneur avait eu une mutation, son ADN était plus résistant aux virus, ce qui a également rendu Adam Castillejo résistant au VIH. Initialement, l’équipe médicale a surnommé Adam de « patient de Londres » et a confirmé qu’il était devenu la deuxième personne au monde à être guérie d’une infection par le VIH.

segundo paciente hiv 3

Selon Ravindra Kumar Gupta – auteur principal de la nouvelle étude, « Nos résultats montrent que le succès de la transplantation de cellules souches peut représenter un remède contre le sida ». Le chemin vers la guérison fut long et comprenait près d’une décennie de traitements épuisants et de moments de désespoir. Cependant, si cela a fonctionné pour Adam, l’équipe indique clairement que ce n’est toujours pas un traitement pour tout le monde, car il est considéré comme très risqué et dépend de certaines variables.

segundo paciente hiv 4

Bien que cette guérison représente un nouvel espoir pour la science et les autres patients, il est toujours très important de poursuivre les recherches dans ce domaine. « Pour nous, il est très important que ce ne soit pas seulement un cas unique ou un coup du hasard, mais une étape de plus pour la recherche », conclut Richard Jeffreys, directeur de l’ONG Treatment Action Group, une référence en matière de VIH.

 

Photos : divulgation

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook