Détente

Ikigai : la philosophie de vie qui explique la longévité des Japonais

2020-07-23

Ikigai : la philosophie de vie qui explique la longévité des Japonais

Plusieurs enquêtes ont tenté de découvrir le secret de la longévité des Japonais, qui ont l’espérance de vie moyenne la plus élevée au monde : 84 ans. Cependant, la réponse semble se trouver non seulement dans l’alimentation équilibrée et les habitudes d’hygiène, mais aussi dans leur philosophie de vie, connue sous le nom d’Ikigai. De la jonction entre ikiru et kai, qui signifient respectivement vivre et matérialiser ce qui est attendu, ikigai peut être traduit comme une raison d’être, voire cette motivation vitale qui donne la force de se lever chaque matin et de continuer à vivre.

ikigai segredo da longevidade 2

Il ne s’agit pas d’hédonisme, et encore moins de la poursuite frustrante du bonheur, mais de trouver un but et une occupation qui vous passionnent. Cela semble simple, mais ce n’est pas le cas. Beaucoup de gens passent leur vie sans découvrir leur but et travaillent dans un secteur qui ne les satisfait pas complètement – par manque de choix, mais aussi parce qu’ils se trouvent dans une zone de confort difficile à abandonner. Mais les Japonais enseignent que le but ultime de l’ikigai, en réalité, n’a rien à voir avec le bonheur, que les Occidentaux confondent souvent en devenant obsédés par cette joie constante.

ikigai segredo da longevidade 1

La pression que nous nous mettons pour être heureux peut même produire l’effet inverse et nous faire sentir plus insatisfaits et malheureux. La philosophie japonaise parle de trouver notre place dans le monde et d’en être satisfait, même lorsque les choses ne se passent pas comme nous l’espérons. Ikigai est aussi un sentiment, puisqu’il nous apprend qu’on peut le ressentir même dans les jours les plus sombres, car l’adversité n’enlève pas cette conviction ou cette passion profonde. En bref : c’est savoir que l’on est sur le bon chemin, même si celui-ci semble un peu nuageux.

Lorsque nous trouvons enfin ce but, tout devient plus facile et plus agréable, nous nous amusons à faire notre travail et nous nous sentons utiles parce que nous savons que nous apportons quelque chose au monde. Cela crée un agréable sentiment d’autonomisation, tout en éliminant une grande partie du stress, tout à fait l’opposée de ce qui se passe lorsque nous sommes coincés dans un travail et une vie qui nous transforme en robots. Il ne s’agit pas de gagner de l’argent, encore moins de nier la souffrance, mais d’être à l’aise dans sa position.

Trouvez votre Ikigai

L’Ikigai est directement lié à la connaissance de soi, mais il existe un graphique simple qui peut vous aider à trouver le vôtre. De l’union entre passion, mission, vocation et profession naît notre ikigai, mais des questions comme « Avec quoi êtes-vous vraiment à l’aise ? », « Quelles sont les activités auxquelles vous consacrez du temps ? », « Qu’est-ce qui est facile pour vous ? » et « Qu’aimiez-vous dans votre enfance ? » peuvent également vous aider.

Surtout, n’oubliez pas que la vie n’est pas une compétition et que vous pouvez trouver votre ikigai à tout âge. Cherchez un moment d’introspection, plongez-vous dans vos rêves et vos valeurs et courez après ce qui vous fait vous sentir bien dans votre peau. La vie est trop courte pour que nous puissions vivre selon d’autres attentes que les nôtres !

 
Photos 1 et 3 : Unsplash
Photo 2 : Flickr

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook