Femmes

Jacinda Ardern célèbre la fin du coronavirus en Nouvelle-Zélande en effectuant une petite danse

2020-06-08

Jacinda Ardern célèbre la fin du coronavirus en Nouvelle-Zélande en effectuant une petite danse

La première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern est devenue en peu de temps la dirigeante la plus populaire du monde. Avec son calme et son assurance, elle vient d’annoncer que la Nouvelle-Zélande n’est plus touchée par le coronavirus et que le dernier patient isolé du pays est sorti de l’hôpital ce lundi, le 8 juin.

novazelandia.coronavírus-2

Dans une annonce officielle faite ce matin, lorsqu’on lui a demandé quelle a été sa première réaction en apprenant que son pays était sorti de la pandémie, elle a souri et a répondu : « Je l’ai dit à ma fille Neve. Elle a été un peu surprise, mais m’a quand même rejointe, n’ayant absolument aucune idée de la raison pour laquelle je dansais au milieu du salon ».

novazelandia.coronavírus-1

Ashley Bloomfield, la directrice générale du ministère de la santé, a déclaré que le pays continuera à faire preuve de vigilance, mais qu’il relancera l’économie dans les prochains jours. « Ne pas avoir de cas actifs pour la première fois depuis le 28 février est certainement une étape importante sur notre chemin, mais comme nous l’avons dit précédemment, il sera essentiel de maintenir la surveillance contre Covid-19 », a-t-elle expliqué.

Contrairement à des leaders tels que Jair Bolsonaro, l’actuel président du Brésil, Jacinda a fait la une des journaux et a été très appréciée pour sa réaction rapide face à la pandémie. Le résultat est que la Nouvelle-Zélande a enregistré 1 154 cas confirmés et seulement 22 décès. Nous savons que nous ne pouvons pas comparer les deux cas, le Brésil comptant plus de 200 millions d’habitants, mais ce qui est en jeu ici, c’est le respect de la vie.

Jacinda-Ardern

Selon elle, toutes les restrictions prendront désormais fin, à l’exception des contrôles stricts aux frontières. Dès minuit le même jour, Mme Ardern a déclaré que les Néo-Zélandais vivraient dans un pays « où la vie semble aussi normale que possible alors que le monde est encore en pleine pandémie ». Regardez sa déclaration ci-dessous :

 

 

Photos : reproduction

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook