Science

L’aspirine peut réduire de moitié les dommages causés par la pollution de l’air

09/10/2019

L’aspirine peut réduire de moitié les dommages causés par la pollution de l’air

Saviez-vous que l’aspirine est l’un des médicaments les plus consommés de l’histoire de la pharmacologie et qu’environ 120 milliards de pilules sont produites chaque année ? Cependant, outre sa capacité à lutter contre la douleur, les fièvres et inflammations dans le cadre de diverses maladies, une nouvelle étude suggère une nouvelle utilité surprenante pour les anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l’aspirine : atténuer les effets de l’exposition à la pollution atmosphérique dans nos poumons.

aspirina e poluição 1

L’étude a été menée par la Columbia Mailman School of Public Health, la Harvard Chan School of Public Health et la Boston University School of Medicine.  L’étude est basée sur des informations obtenues suite à des tests sur plus de deux milles personnes âgées en moyenne de 73 ans, vivant à Boston, aux Etats-Unis. Le but de ces tests était de déterminer leurs capacités pulmonaires. Plusieurs facteurs ont été considérés en fonction de l’utilisation ou non de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que l’aspirine.

aspirina e poluição 1

Le résultat est surprenant et montre que ce type de médicament peut réduire de moitié les effets de la pollution atmosphérique. « Nos résultats suggèrent que l’aspirine et d’autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens pourraient protéger les poumons des maladies liées à la pollution à court terme », a déclaré Xu Gao,l’un des auteurs de l’étude.

aspirina e poluição 3

Cependant, il est important de souligner qu’il est toujours essentiel de minimiser notre exposition à la pollution, qui cause d’autres maladies, du cancer aux maladies cardiovasculaires. Des recherches plus approfondies sont déjà en cours pour déterminer plus objectivement la raison de cet effet, mais il est supposé que les médicaments réduisent précisément l’inflammation provoquée par la pollution de nos poumons.

 

Photos : divulgation

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook