Science

La découverte d’une cellule immunitaire qui tue plusieurs types de cancer

23/01/2020

La découverte d’une cellule immunitaire qui tue plusieurs types de cancer

Une découverte qui pourrait changer la façon dont le cancer est traité vient d’être faite par des scientifiques de l’Université de Cardiff, au Pays de Galles. En effet, par hasard, ils ont découvert une cellule immunitaire qui peut tuer divers types de cancer. L’étude a été publiée dans Nature Immunology et montre un nouveau type de cellules T, qui peut tuer une grande variété de cellules cancéreuses, telles que celles du cancer de la prostate, du sein, des poumons, de la peau, du sang, du côlon, des os, des ovaires, des reins et le cancer du col de l’utérus.

celula-cancer-1

Selon Andrew Sewell, auteur de la recherche, la découverte augmente la perspective de traitements contre le cancer : « Ce type de cellule peut être capable de détruire de nombreux types de cancer. Avant, personne ne pensait que c’était possible. Ce fut une découverte accidentelle , personne ne savait que cette cellule existait. »

celula-cancer-2

Tout a commencé lorsque le groupe a analysé une banque de sang dans le pays, à la recherche de cellules immunitaires capables de combattre les bactéries. La cellule T porte un récepteur jamais vu auparavant, qui agit comme un crochet, s’agrippant à la plupart des cellules cancéreuses humaines, tout en ignorant celles saines. Les scientifiques ne savent pas comment cela se produit, mais ils nous donnent un indice. Pour l’instant, nous savons que ce récepteur des cellules T a une interaction spéciale avec une molécule appelée MR1, présente à la surface de toutes les cellules cancéreuses dans le corps humain. Cette molécule est d’ailleurs un marqueur permettant de savoir si une personne a un cancer ou non.

celula-cancer-3

Aujourd’hui, il existe des thérapies aux cellules T contre le cancer, que nous appelons communément immunothérapie. Cependant, les traitements effectués jusqu’à présent ne sont utiles que dans certaines formes de leucémie et n’ont pas les mêmes résultats avec les tumeurs solides, comme c’est le cas pour la plupart des types de cancer. À leur tour, les chercheurs de l’Université de Cardiff estiment que le récepteur trouvé sur les cellules T peut conduire à un traitement pour tous les types de cancer, créant une « thérapie universelle » contre la maladie.

celula-cancer-4

Selon eux, le traitement consisterait à prélever un échantillon de sang sur le patient et à extraire les cellules T pour les modifier génétiquement afin de produire le récepteur avec pour fonction de stopper le cancer. Les cellules altérées seraient cultivées en grandes quantités au laboratoire avant d’être réintégrées au patient.

 

Photos : Unsplash

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook