Animaux

La tortue Birman, qui sourit tout le temps, a frôlé l’extinction

2020-09-14

La tortue Birman, qui sourit tout le temps, a frôlé l’extinction

En raison de la destruction de l’environnement, du changement climatique, de la chasse et de la pêche, de la pollution, entre autres facteurs, de nombreuses espèces animales sont menacées d’extinction. Selon la Wildlife Conservation Society (WCS), la tortue birmane – surnommée la « tortue souriante » parce qu’elle semble toujours sourire – était elle aussi fortement menacée jusqu’à récemment, mais après des décennies de lutte pour la conservation de l’espèce, elle ne l’est plus !

tartaruga sorridente de mianmar 1 - tortue souriante

Des écologistes de la WCS, de la Turtle Survival Alliance (TSA) et du ministère des forêts du Myanmar ont redécouvert cette espèce de tortue dans la nature au début des années 2000 et travaillent depuis lors, ensemble, à la restauration de l’espèce. Rares et présentes uniquement sur le continent asiatique, WCS a déclaré que ces tortues sont si mal connues que « personne n’a jamais décrit les jeunes jusqu’à une étude récente publiée dans le magazine Zootaxa ».

tartaruga sorridente de mianmar 2 - tortue souriante

La tortue birmane est une espèce aquatique et herbivore que l’on trouve dans les principales rivières du Myanmar. Le déclin de sa population résulte d’une collecte d’œufs irresponsable et de la perte de son habitat naturel. Malheureusement, dans les années 1990, l’espèce est entrée sur la liste rouge des animaux menacés, mais tout a commencé à changer grâce à un collectionneur de tortues.

tartaruga sorridente de mianmar 3

À l’époque, cet homme avait acheté une tortue birmane vivante sur un marché chinois, ce qui avait attiré l’attention des écologistes. Peu après, deux autres foyers de population ont été découverts sur le Dokhtawady et la partie supérieure de la rivière Chindwin, au Myanmar. « Aujourd’hui, les bancs de sable utilisés comme sites de nidification par les femelles sont surveillés et les œufs sont collectés et incubés dans des conditions naturelles dans une installation sûre du village de Limpha, dans la région de Sagaing, au Myanmar », a déclaré WCS dans un communiqué.

tartaruga sorridente de mianmar 6

Des groupes d’élevage en captivité ont également été créés dans divers zoos et sanctuaires de la faune sauvage au Myanmar. Les petits naissent généralement entre mai et juin, et les bébés sont élevés pendant 5-6 ans en captivité avant que les écologistes ne les renvoient à la rivière. Selon l’institution, la population de tortues approche maintenant les 1 000 individus, ce qui signifie que l’espèce n’est plus en danger d’extinction biologique.

tartaruga sorridente de mianmar 7
 
Photos : WCS Myanmar

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook