Environnement

Le plastique des rivières collecté par une entreprise néerlandaise pour fabriquer du mobilier

20/12/2019

Le plastique des rivières collecté par une entreprise néerlandaise pour fabriquer du mobilier

La pollution plastique est un problème mondial qui nous affecte de plusieurs manières. Ce sont des tonnes de débris qui se forment le long des côtes et dans la mer, détruisant la vie marine. Sans parler des implications pour notre propre santé, car on estime que chaque être humain mange jusqu’à 120 000 micro-plastiques par an. Pour cette raison, les entreprises soucieuses de l’environnement recherchent des moyens de résoudre ce problème, comme la Fondation néerlandaise The Recycled Island Foundation (RIF), qui collecte des plastiques fluviaux pour fabriquer du mobilier et parcs extérieurs.

armadilha plásticos rios 1

Selon le site Web de l’entreprise, la motivation vient du fait que les voies navigables font partie d’un écosystème mondial où chacun profite ou paie les conséquences de la gestion des déchets. « Le plastique pollue nos mers et nos océans et a un effet direct et mortel sur la vie marine », a déclaré la fondation. « Des milliers d’oiseaux, de phoques, de tortues, de baleines et d’autres animaux marins meurent chaque année à cause de nos déchets. Le plastique se divisant en particules plus petites, il entre également dans la chaîne alimentaire humaine. »

armadilha plásticos rios 2

Sachant que la majeure partie de la pollution des océans provient des rivières qui s’y jettent, la RIF a décidé de récolter les déchets plastiques le plus en amont possible. Ainsi, des pièges qui filtrent l’eau, collectent le plastique et l’empêchent de se déplacer en aval ont été installés. Ensuite, le plastique collecté est transformé en parcs flottants, mobilier urbain, matériaux de construction ou encore en poubelles.

armadilha plásticos rios 3

La conception du piège lui permet de flotter sur la rivière, attrapant ainsi le plastique qui est à la surface . De plus, le système est parfaitement durable, car il ne dépend d’aucune source d’énergie. Une fois rempli, le piège est vidé et le plastique trié. Ensuite, il entre en fabrication, où il est transformé en une variété de produits. Ce système circulaire permet à l’entreprise de collecter des matériaux, d’assainir les rivières et de fabriquer des produits sans déchets et à moindre coût.

armadilha plásticos rios 3

Parcs flottants en plastique recyclé

Le premier parc flottant ouvert par l’entreprise est en activité depuis plus d’un an dans la ville de Rotterdam. Il est entièrement fait de plastique recyclé collecté dans la Meuse et a servi à la prolifération de l’écosystème aquatique local avec des plantes, des escargots, des larves, des coléoptères et des poissons.

Cependant, ce ne sont pas seulement les Pays-Bas qui font bon usage de leurs poubelles. Des pays comme la Belgique, l’Indonésie, le Vietnam, le Brésil, les Philippines et même la France utilisent cette technologie. L’objectif est d’étendre davantage son utilisation pour réduire le plastique dans les océans à grande échelle.

 

Photos : divulgation

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube. 

Commentaires Facebook