Culture

Le premier musée du bonheur vient d’ouvrir à Copenhague

2020-09-04

Le premier musée du bonheur vient d’ouvrir à Copenhague

Le bonheur est peut-être un concept très difficile à expliquer, mais pas pour les Danois, qui viennent d’inaugurer le premier musée du bonheur au monde. On imagine que cela semblera étrange pour certains, après tout, à quoi pourrait ressembler un musée consacré au bonheur ? Considéré comme l’un des pays les plus heureux du monde, le Danemark semble avoir compris la signification d’un tel bonheur et a pensé qu’il était temps de le transformer en musée.

museu da felicidade copenhague 1 - musée du bonheur

Situé à Copenhague, le musée fait partie d’un projet dirigé par l’Institut de recherche sur le bonheur, un laboratoire d’idées qui tente de comprendre pourquoi certaines sociétés semblent plus heureuses que d’autres. Toutefois, si vous pensez que le musée du bonheur est un lieu rempli de mignons petits chiots et de photographies de couples passionnés, sachez que ce n’est pas la vocation du lieu, qui est non seulement d’intégrer le bonheur dans le débat sur les politiques publiques, mais aussi d’améliorer la qualité de vie globale des citoyens du monde entier. « Je pense que les gens imaginent que l’Institut est comme un lieu magique, mais nous huit personnes assises devant des ordinateurs à regarder les données », explique le PDG du musée, Meik Wiking.

museu da felicidade copenhague 2

La motivation de l’équipe pour créer le musée est née d’un questionnement : « Si les gens voulaient vraiment un endroit où ils pourraient mieux comprendre ce qui motive le bonheur humain, pourquoi ne pas le leur donner ? » Le musée du bonheur n’est donc rien d’autre qu’un lieu où les gens peuvent comprendre le bonheur sous différents angles.

museu da felicidade copenhague 3 - musée du bonheur

Avec une capacité maximale de 50 personnes, les visiteurs sont invités à explorer le bonheur dans une perspective globale, qui comprend des aperçus historiques sur la façon dont le concept de bonheur a évolué au fil du temps et sur la façon dont différentes cultures définissent ce terme. Avec une vaste collection d’objets donnés qui représentent le bonheur pour les gens du monde entier, la conclusion est que ce sont exactement les mêmes choses qui font le bonheur, peu importe d’où nous venons. « Nous sommes peut-être danois, mexicains, américains ou chinois, mais nous sommes avant tout des personnes », a déclaré M. Wiking dans une interview à CNN.

 

Photos : Instagram

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook