Environnement

Le surplus de vin est transformé en gel hydroalcoolique

2020-09-01

Le surplus de vin est transformé en gel hydroalcoolique

Nous savons déjà constaté que la pandémie de coronavirus a modifié notre façon de vivre de diverses manières. Le gel hydroalcoolique, par exemple, est désormais un article indispensable dans les sacs et même à la maison. Comme la production a considérablement augmenté, la France a trouvé une solution durable et a alloué les surplus de vin aux usines de gel hydroalcoolique. Cette mesure est un moyen de lutter contre le gaspillage, car les excédents de vin sont très difficiles à vendre ou à exporter.

excedente de vinho em alcool gel franca 1- gel hydroalcoolique

Rien qu’en juillet et août, plus de 2,66 millions de bouteilles ont suivi le même parcours que des tonnes de betteraves ou de céréales et ont été distillées dans tout le pays. La demande explique pourquoi le vin est désormais devenu la matière première du gel hydroalcoolique : si avant l’épidémie la France consommait 400 000 litres par semaine (de gel hydroalcoolique), la nouvelle réalité exige 2 millions de litres par semaine.

excedente de vinho em alcool gel franca 2

Avec plus de 76 000 exploitations viticoles, la France est le deuxième pays producteur de vin, avec une production annuelle d’environ 42 millions d’hectolitres. Mais avec la pandémie, les exportations ont chuté et le pays est contraint de trouver une solution à ce gigantesque excédent. C’est pourquoi, pour alimenter les stocks de gel, il a fallu cette année une mobilisation générale du secteur et des autorités, et c’est là qu’est née l’idée d’utiliser les excédents de vin, car il fallait réagir rapidement.

excedente de vinho em alcool gel franca 3

Au plus fort de la crise, la France produisait 5 millions de litres de gel hydroalcoolique par semaine et ce chiffre est aujourd’hui stabilisé à 2 millions. Il s’avère que le produit n’est pas importé, tout est fait dans le pays, qui a dû se réinventer. « Depuis le début de la crise sanitaire, la demande d’éthanol, principal ingrédient du gel hydroalcoolique, a explosé, il a fallu distiller une quantité énorme de vins. Il aura fallu augmenter massivement la production et réagir à la situation », explique Virginie Denfert, directrice générale de l’Afise – une organisation française qui fabrique des produits d’hygiène.

excedente de vinho em alcool gel franca 4

Les restaurants et les bars étant fermés, une partie de la matière première destinée à ces secteurs était envoyée dans les supermarchés, mais une grande quantité n’était pas consommée, générant l’un des plus grands déchets de tous les temps. La pandémie génère des adaptations dans tous les secteurs, mais quand on comprend qu’on peut transformer les choses et leur donner une autre destination, on peut éviter le gaspillage.

excedente de vinho em alcool gel franca 5

 

Photos : Unsplash

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook