Design

Les ingénieurs italiens transforment les masques de plongée Décathlon en respirateurs

2020-03-27

Les ingénieurs italiens transforment les masques de plongée Décathlon en respirateurs

Bien qu’il ait débuté dans la ville de Wuhan, en Chine, le pays le plus touché par le nouveau coronavirus est aujourd’hui l’Italie. Cependant, au milieu de la plus grave crise sanitaire et de l’effondrement total du système de santé italien, les gens ont trouvé des moyens créatifs pour sauver des vies. En raison du manque de médicaments et de systèmes d’aide respiratoire, car de nombreuses personnes contaminées ont des difficultés respiratoires, un groupe d’ingénieurs italiens a transformé des masques de plongée en respirateurs.

máscaras de mergulho respiradores 1 - respirateurs

Ces ingénieurs inventifs travaillent dans la société Isinnova, basée à Brescia, épicentre du coronavirus dans le pays. La région représente près de la moitié des cas de COVID-19 en Italie et les hôpitaux sont confrontés à une pénurie de médecins et de matériel. L’image de l’effondrement a conduit les professionnels de la santé à prendre des décisions difficiles et à choisir qui pourra utiliser les quelques ventilateurs disponibles. C’est alors que le médecin Renato Favero est allé voir la société et leur a présenté l’idée novatrice.

máscaras de mergulho respiradores 2

Constatant que de simple masques de plongée Décathlon pouvaient être utilisés pour les thérapies intensives, il ne restait plus qu’à les relier des respirateurs pour qu’ils puissent sauver des milliers de vies. Il a donc contacté la marque, qui lui a fourni immédiatement des dessins CAO du masque. En quelques jours, les ingénieurs d’Isinnova ont conçu ce qu’ils appellent la « valve Charlotte », qui peut facilement être imprimée en 3D.

Pour empêcher que d’autres entreprises produisent la vanne afin de la vendre à des prix élevés, Isinnova a breveté le concept. Leur intention est de mettre le projet gratuitement à la disposition de tout hôpital qui pourrait être dans un besoin extrême. « Notre initiative est totalement à but non lucratif, nous n’obtiendrons pas de royalties sur l’idée, ni sur les ventes de masques Décathlon », ont-ils confirmé.

projeto máscara - respirateurs
fonctionnement de la valve Charlotte

Aujourd’hui, le masque est utilisé dans plusieurs hôpitaux en Italie, mais avant tout, les patients doivent signer une attestation reconnaissant que l’équipement est expérimental. Cette collaboration est un exemple incroyable de la façon dont différents secteurs peuvent s’unir pour résoudre des problèmes en cette période difficile !

 

Photos : divulgation

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook