Environnement

L’Italie offre une prime de 500 euros pour l’achat d’un vélo

2020-08-26

L’Italie offre une prime de 500 euros pour l’achat d’un vélo

L’Italie, l’un des pays européens les plus touchés par la pandémie, a déjà commencé à mettre en pratique son plan post-pandémie, qui prévoit des villes plus vertes avec moins de voitures. C’est avec cet objectif en ligne de mire que le pays a lancé une initiative, qui propose une prime de 500 euros aux personnes qui achètent un vélo et vivent dans des villes de plus de 50 000 habitants.

italia premio comprar bike 1 - vélo

L’annonce a été faite par Paola Micheli, ministre des transports, et s’inscrit dans le cadre du plan de 55 milliards d’euros pour la relance économique de l’Italie après la pandémie. L’action récompense également les personnes qui achètent des scooters électriques.

italia premio comprar bike 2 - prime pour achat d'un vélo

Ce plan est parfaitement logique dans un monde post-pandémique, car de nombreuses personnes évitent actuellement d’utiliser les transports publics et le monde a enfin compris l’importance de réduire la pollution et de mettre en place des villes plus vertes et plus durables. Ainsi, les gens peuvent continuer à utiliser les transports individuels, mais à la place des voitures, des vélos ou des scooters électriques, qui ne polluent pas l’air et contribuent à améliorer la qualité de vie. 

 - prime pour achat d'un vélo

La mairie de Rome a déjà annoncé qu’elle allait étendre les pistes cyclables de la ville de 150 kilomètres. Milan a un projet similaire, qui transformera 35 kilomètres de rues en espaces exclusifs pour les cyclistes et les piétons.

italia premio comprar bike 4 - prime pour achat d'un vélo

Les défis du vélo

Malgré la prime proposée, de nombreux Italiens ne comptent pas utiliser le vélo dans la vie quotidienne, car ils le considèrent comme un moyen de transport dangereux, en raison de la lenteur et du manque de pistes cyclables. Pour qu’il devienne un moyen de transport utilisé à grande échelle, un plan complet serait nécessaire, avec la construction de plus de pistes cyclables, de parkings et des lois pour assurer la sécurité et les droits des cyclistes. Néanmoins, une chose est sûre : une ville faite pour les piétons et les cyclistes est beaucoup plus agréable que lorsque la voiture est la priorité et le plus grand exemple est Amsterdam.

 

Photos : Unsplash

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook