Animaux

Un homme risque sa vie pour sauver 9 koalas des incendies en Australie

2020-01-06

Un homme risque sa vie pour sauver 9 koalas des incendies en Australie

Vents violents, températures élevées et végétation desséchée. Au cours des 3 derniers mois, ce combo a été principalement responsable de la série d’incendies en cours en Australie. Plus de 3 millions d’hectares de forêts et un demi-milliard d’animaux ont déjà été victimes du feu. Cependant, au milieu de cette tragédie, les gens ont risqué leur vie pour sauver les animaux. C’est le cas de Patrick Boyle, âgé de 22 ans seulement, qui a sauvé neuf koalas dans la forêt d’eucalyptus carbonisée de Mallacoota, une petite ville de l’est de Victoria, dans le Gippsland.

rapaz-salva-coalas-1

Ironie de la vie, jusqu’à récemment Patrick était un chasseur, mais quand il a réalisé que des milliers d’animaux perdaient la vie, il a décidé de changer de camp. Il a déclaré : « J’ai trouvé un koala blessé très rapidement. C’est affolant à quel point on en trouve de partout. Mais plus de dix étaient déjà morts. »

rapaz-salva-coalas-2

Un refuge pour animaux dans la région reçoit des koalas qu’il sauve, ainsi que d’autres animaux sauvages retrouvés vivants par d’autres apprentis sauveteurs. Face à une telle tragédie, le pays a besoin de l’aide de la population, car le gouvernement seul ne peut pas tout gérer. Patrick dit que ce sont des centaines de chasseurs, d’agriculteurs et de travailleurs – y compris des retraités – qui se salissent les mains et risquent leur propre vie pour contenir l’incendie.

rapaz-salva-coalas-3

Il s’agit de la plus grande vague de feux de forêt de l’histoire australienne. À ce jour, plus de 3 000 réservistes ainsi que des dizaines d’aéronefs et des navires, sont mis à disposition pour contribuer aux efforts d’évacuation et de lutte contre les flammes. On estime qu’environ un tiers de la population de koala est déjà morte dans une zone plus grande que la Suisse qui est partie en fumée.


 

Comprendre ces incendies

Les incendies de forêt naturels se produisent souvent dans certaines régions qui souffrent de la sécheresse. En Australie, ils surviennent généralement de la fin du printemps, en novembre, jusqu’au début de l’été, en décembre. Cependant, en 2019, ils ont commencé plus tôt que prévu et ont pris des proportions sans précédent.

rapaz-salva-coalas-4

L’explication réside dans des températures dépassant 44 °C. Les experts disent que d’ici 2020, la situation devrait être encore pire, car les températures peuvent atteindre 47 °C. Le réchauffement climatique est une réalité implacable qui tue des milliers d’animaux dans le monde. Il est entre nos mains de changer cette réalité.

 

Photos : reproduction Twitter

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook