Photographie

Un marin prend de superbes photos de la Voie lactée au milieu de l’océan

2020-06-23

Un marin prend de superbes photos de la Voie lactée au milieu de l’océan

Travailler comme officier de navire marchand peut être extrêmement solitaire, mais de temps en temps, cette solitude apporte son lot de récompenses. L’Espagnol Santiago Olay en est la preuve vivante, puisque lors de son dernier voyage, il a réussi à capturer des images impressionnantes de la Voie lactée au milieu de l’océan. Ce qui semblait être une nuit étoilée ordinaire s’est en fait avéré être le cadre parfait pour des prises de vues de la Voie lactée.

fotos via láctea navio de carga 1

Santiago travaille comme officier de navire depuis des années, mais comme il est un passionné de photographie, il profite de ses nuits pour photographier le ciel. Son Nikon D750 l’accompagne dans tous ses voyages et à force d’exercice, le marin est devenu un expert en astrophotographie. Cependant, pour ceux qui pensent qu’il suffit de sortir l’appareil photo et de commencer à photographier, l’Espagnol prévient qu’obtenir des étoiles bien rondes comme celles-ci n’est pas une tâche facile !

fotos via láctea navio de carga 2

« La partie la plus difficile de la photographie de ce genre de longue exposition est qu’il faut composer avec les mouvements du navire et les vibrations produites par le système de propulsion. Pour y faire face, il n’y a que peu de choses que vous puissiez faire. Il faut attendre les bonnes conditions météorologiques, ajuster la vitesse d’obturation en fonction des mouvements résiduels du navire et des conditions du ciel, et prendre le plus de photos possible », explique-t-il.

fotos via láctea navio de carga 3

À l’aide d’un trépied et avec beaucoup de patience, l’officier dit que le voyage sur un cargo est généralement assez dangereux, ce qui limite également la photographie. « Nous sommes sur un cargo à risque, donc je ne peux utiliser la caméra que dans une zone « accessible », qui est désignée par un plan de zone à risque spécifique, et en plus j’utilise un détecteur de gaz portable juste pour être sûr », ajoute-t-il.

fotos via láctea navio de carga 4

Avec autant de limitations et devant toujours s’adapter au mouvement du bateau, ses photos sont encore plus impressionnantes. Cependant, en plus de sa passion pour la photographie, il explique qu’il veut aussi briser les stéréotypes que les gens ont par rapport à sa profession. « Notre profession est souvent peu connue et toujours soumise à de vieux mythes, légendes et stéréotypes, qui sont très éloignés de la vie à bord aujourd’hui. Après avoir vu les photos, beaucoup de gens sont curieux et posent des questions sur notre vie à bord et des choses comme ça, et j’essaie d’y répondre et de les expliquer de la meilleure façon possible. Leur réponse est toujours très gentille et aimable, donc ma satisfaction est double, car ils apprécieront mes photos, mais j’aime aussi l’interaction », dit Santiago.

fotos via láctea navio de carga 5

« J’aime l’idée que les gens en sachent un peu plus sur nous, les marins, et notre vie à bord, car nous sommes aussi un maillon important de la chaîne d’approvisionnement », ajoute le photographe.

voie lactée voie lactée voie lactée
 
Photos : Santiago El Marino

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook