Environnement

Une compagnie aérienne remplace les gobelets plastiques par des gobelets comestibles

2019-12-09

Une compagnie aérienne remplace les gobelets plastiques par des gobelets comestibles

Selon l’Association Internationale du Transport Aérien, rien qu’en 2018, plus de 5 millions de tonnes de déchets ont été générées par les vols. En moyenne, chaque passager génère environ 1,5 kg de déchets ; un nombre qui pourrait être réduit si les compagnies aériennes remplaçaient, par exemple, les emballages jetables par un équivalent respectueux de l’environnement. C’est exactement ce qu’a fait la compagnie aérienne Air New Zealand, en échangeant les tasses jetables contre des tasses comestibles incroyables.

copos comestíveis 2

Fabriqués à partir de farine, de sucre, d’oeuf et de vanille, on peut dire que ce sont des cookies en forme de tasse. Selon le fabricant, Twiice, elles sont non seulement comestibles mais également délicieuses. Avec une saveur de vanille prédominante, les verres ne fuient pas et durent assez longtemps pour être remplis de boissons froides ou chaudes.

copos comestíveis 3

Les prochaines étapes du fabricant consistent à produire des coupes en chocolat ainsi qu’une version sans gluten. Cette innovation verte sera systématisée par Air New Zealand, qui sert huit millions de tasses de café par an. L’entreprise avait déjà utilisé des tasses compostables à base de plantes, mais à la recherche de «zéro déchet», elle a testé d’autres solutions. La compagnie aérienne encourage même les voyageurs à apporter leurs propres gobelets réutilisables.

copos comestíveis 4

En tant que compagnie aérienne phare de la Nouvelle-Zélande, la société affirme avoir été en mesure de remplacer 24 millions de produits en plastique jetables par des alternatives à faible impact au cours de l’année écoulée. En plus des tasses, la société a également échangé des paquets de sauce individuels en plastique contre des sauces servies dans des ustensiles réutilisables, et des bouteilles d’eau jetables ont été retirées des vols régionaux.

Parmi les changements, le poids de l’avion a également été réduit, ce qui aura un impact sur la réduction des émissions de carbone de plus de 300 tonnes par an, selon les propres calculs de l’entreprise. En 2018, l’aviation civile a émis, à elle seule, 918 millions de tonnes de dioxyde de carbone. Nous devons repenser d’urgence ce mode de déplacement !

 

Photos : divulgation

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube. 

 

Commentaires Facebook