Science

Une étude révèle que l’hormone de l’amour prévient l’ostéoporose

2020-06-16

Une étude révèle que l’hormone de l’amour prévient l’ostéoporose

On entend souvent dire que les gens heureux vivent plus longtemps. Figurez-vous que cette affirmation vient d’être confirmée scientifiquement. Une étude menée par l’UNESP, Universidade Estadual Paulista, dans l’état de São Paulo, a conclu que l’ocytocine, connue sous le nom d’hormone de l’amour et de la bonne humeur, aide à contrôler et à prévenir l’ostéoporose.

ocytocine et ostéoporose 1 - hormone de l'amour

Fréquente chez les personnes âgées ou les personnes souffrant d’une carence en calcium, l’ostéoporose est une maladie dans laquelle la dégradation structurelle et la diminution de la densité minérale des os augmentent le risque de fractures. Cependant, des recherches ont montré que cette hormone de l’amour, produite par l’hypothalamus, était capable d’inverser les facteurs qui réduisent la densité et la résistance osseuses.

ocytocine et ostéoporose 2 - hormone de l'amour

Selon Rita Menegati Dornelles – l’un des principaux auteurs de la recherche : « Notre étude se concentre sur la prévention de l’ostéoporose primaire ; nous étudions donc les mécanismes physiologiques qui se produisent dans la période précédant la ménopause. À ce stade de la vie d’une femme, des mesures préventives peuvent empêcher la fragilisation des os et l’apparition de fractures, ce qui pourrait réduire la qualité et l’espérance de vie. »

hormone de l'amour

L’étude

Les chercheurs ont appliqué seulement deux doses de l’hormone ocytocine – à 12 heures d’intervalle l’une de l’autre – à un groupe de 10 rats. Les animaux étaient âgés de 18 mois, ce qui est inhabituel pour les études en laboratoire, car la recherche est généralement effectuée sur de jeunes animaux subissant une ovariectomie. En moyenne, les rats de laboratoire vivent environ trois ans. Les femelles de l’étude se trouvaient dans la période de la periestropause, équivalente à la ménopause humaine, un processus naturel de vieillissement.

Des échantillons de sang et de cols fémoraux des animaux ont été analysés après 35 jours de traitement et l’équipe a donc pu comparer les données avec celles de 10 autres rats n’ayant pas reçu l’hormone. Il en résulte que les animaux ayant reçu les doses d’ocytocine présentaient une structure osseuse sans signe d’ostéopénie (perte de densité osseuse), contrairement aux autres.

ocytocine et ostéoporose 3

La faiblesse osseuse est un problème qui préoccupe la communauté médicale, surtout chez les femmes, car elles ont tendance à perdre en densité osseuse peu après la ménopause. Les fractures de la hanche, par exemple, se produisent trois fois plus souvent chez les femmes ménopausées, surtout que 24% des patientes meurent dans la première année suivant cette fracture.

Ocytocine

Naturellement produite par l’organisme, l’ocytocine est bien connue comme l’hormone du plaisir et joue un rôle important dans le fonctionnement du corps humain. Parmi ses divers bienfaits, cette hormone favorise les contractions des muscles utérins, réduit les saignements pendant l’accouchement, stimule la libération du lait maternel, développe l’attachement et l’empathie entre les personnes, produit une partie du plaisir pendant l’orgasme et module la sensibilité à la peur. N’oubliez pas : la vie est plus douce quand vous souriez !

ocytocine et ostéoporose 4
 
Pictures : Unsplash

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook