Environnement

Une fantastique technologie qui utilise des microalgues pour absorber le dioxyde de carbone

2020-06-16

Une fantastique technologie qui utilise des microalgues pour absorber le dioxyde de carbone

Nous savons que l’excès de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère aujourd’hui est l’une des principales causes du réchauffement climatique, mais la réponse semble être dans la nature elle-même, avec un peu d’aide de la technologie, bien sûr ! Un groupe de chercheurs a créé un bioréacteur qui absorbe le dioxyde de carbone de l’atmosphère à partir de microalgues et la quantité est équivalente au gaz absorbé par 400 arbres.

biorreator-algas-gas-carbônico-1 - microalgues absorbant le CO2

Inspirée par le célèbre biologiste marin et océanographe Jacques-Yves Cousteau, qui a dit qu’environ deux tiers de l’oxygène de l’atmosphère est produit par les algues des océans, la technologie ne fait qu’imiter le travail invisible des algues, responsables en grande partie de l’air que nous respirons.

biorreator-algas-gas-carbônico-2 - microalgues absorbant le CO2

Selon les créateurs, les microalgues utilisées dans le Hypergiant sont très efficaces pour capturer et traiter le dioxyde de carbone et, de plus, sont capables de se reproduire rapidement en absorbant le CO2 et la lumière du soleil sans avoir besoin de nombreux nutriments.

biorreator-algas-gas-carbônico-3 - microalgues absorbant le CO2

L’équipement utilise l’intelligence artificielle pour optimiser les processus de reproduction et d’absorption du carbone par les algues, et chaque machine peut traiter environ 2 tonnes d’oxygène par an, soit l’équivalent de 4 000 m² de forêt.

biorreator-algas-gas-carbônico-4

L’oxygène est ingéré par une prise d’air en façade et, une fois entré dans le réacteur, est pompé dans le réservoir d’eau et d’algues. Ensuite, les algues commencent à produire de la biomasse, qui peut même être collectée et utilisée plus tard dans la production de biocarburants, d’huiles, de protéines alimentaires, d’engrais, de plastiques, de cosmétiques, etc…

biorreator-algas-gas-carbônico-5

Enfin, après que les algues aient consommé entre 60% et 90% du volume de CO2, l’équipement libère de l’oxygène dans l’air. C’est tout à fait incroyable, non ?

biorreator-algas-gas-carbônico-6

 

Photos : Hypergiant Industries

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook