Femmes

Une grand-mère de 103 ans célèbre la fin de son isolement avec un tatouage et une promenade à moto

2020-08-20

Une grand-mère de 103 ans célèbre la fin de son isolement avec un tatouage et une promenade à moto

Le tatouage est-il une chose de jeune ? Pas nécessairement ! Il est grand temps de revoir nos concepts ! Avec la pandémie de coronavirus, Dorothy Pollack, grand-mère de 103 ans, a passé des mois isolée dans la maison de retraite où elle vit dans le Michigan, aux États-Unis. Cependant, comme tout le monde, elle avait aussi pris ses résolutions et a décidé d’avoir le courage de faire quelque chose dont elle avait toujours rêvé : un tatouage.

vovo de 103 anos faz tatuagem 1

Ainsi, la première chose qu’elle a faite lors de sa première sortie depuis des mois a été de visiter un salon de tatouage. Pour célébrer son anniversaire et sa vie, cette grand-mère a tatoué une grenouille sur son bras pour faire plaisir à son petit-fils : « C’était très excitant parce qu’il y a des années, mon petit-fils voulait que je me fasse tatouer et je ne voulais pas le faire. Soudain, j’ai changé d’avis. Et j’ai fait une grenouille, puisque j’aime cet animal », a-t-elle expliqué.

vovo de 103 anos faz tatuagem 2 - tatouage et moto

La décision de grand-mère a également ému Ray Reasoner, le tatoueur, qui a déclaré qu’elle était plus courageuse que beaucoup de jeunes : « Je ne l’ai même pas vue trembler. Elle était si excitée. C’était une expérience incroyable. Si quelqu’un de plus d’un siècle vous demande de faire quelque chose pour lui, vous le faites », a-t-elle déclaré.

 

Two for two 😁 Thank you Ray for making Granny your Harley babe… she loved it. ❤ #GiddyGranny

Publicado por Teresa Gomez Zavitz-Jones em Sexta-feira, 7 de agosto de 2020

 

 

Sa petite-fille, Teresa Zavitz-Jones, a déclaré que le coronavirus avait maintenu Dorothy « en prison pendant des mois » et que sa grand-mère était impatiente de sortir à nouveau de la maison. « L’infirmière de maison de retraite a dit qu’elle était terriblement déprimée et que nous devions la faire sortir », a-t-elle ajouté.

passeio de moto - tatouage et moto

Partout dans le monde, les personnes âgées ont dû s’isoler pendant la pandémie, car elles font partie du groupe à risque. Avec des mois loin de leur famille, ils ont dû faire face à la solitude, ce qui a certainement entraîné des moments de dépression et de doute. Pour célébrer le tatouage et montrer que les personnes âgées peuvent tout faire, tant qu’elles se sentent bien, Dorothy a fait une promenade à moto avec son petit-fils. Même lorsque la présence physique n’est pas possible, il est nécessaire d’être présent dans la vie de nos parents et grands-parents, surtout dans les périodes de peur et d’incertitude.

 

 

Photos : Teresa Gomez Zavitz-Jones

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook