Animaux

Une truie pour apaiser les passagers d’un aéroport

2019-12-30

Une truie pour apaiser les passagers d’un aéroport

Si voyager en avion peut sembler banal à certaines personnes, c’est un véritable défi pour d’autres. Pour cette raison, l’aéroport de San Francisco, en Californie, a investit dans un groupe d’animaux d’assistance. Ils sont là pour calmer les passagers qui ont peur de voler et rendre l’environnement aéroportuaire moins stressant. LiLou, une truie de 5 ans, est l’un des animaux appartenant à ce groupe, intitulé Wag Brigade.

porco terapêutico aeroporto 1

Grâce à ce travail incroyable, elle est devenue la première truie du monde en thérapie aéroportuaire. Cela peut sembler peu, mais LiLou fait une énorme différence dans la vie de nombreuses personnes qui se sentent moins stressées pour monter dans l’avion. La truie vit avec sa propriétaire, Tatyana Danilova, dans le centre-ville de San Francisco, et a été certifiée par le programme de thérapie assistée par les animaux de la SPCA San Francisco.

porco terapêutico aeroporto 2

Cependant, afin qu’elle ne soit pas stressée, elle ne travaille qu’une fois par mois à l’aéroport et accueille les voyageurs en portant sa casquette de pilote. « Les gens sont très heureux d’être distraits de leur voyage ou de leurs routines, qu’ils partent pour des vacances ou pour le travail », a déclaré Tatyana.

porco terapêutico aeroporto 3

Quand elle ne fait pas sourire les gens à l’aéroport, LiLou se rend dans des hôpitaux, des maisons de retraite, des écoles ou pose sur sa page Instagram, qui compte plus de 24 000 abonnés. Un petit cochon qui fait la différence !

porco terapêutico aeroporto 4

Animaux de soutien émotionnel

Aux États-Unis, les animaux d’assistance, reconnus pour aider les personnes handicapées dans leurs activités quotidiennes, sont divisés en deux catégories : les animaux de services et les animaux d’assistance psychologique. Dans le pays, plusieurs animaux, en plus des chiens et des chats, sont acceptés depuis des décennies sur les vols intérieurs, à condition qu’ils respectent certaines règles de l’aéroport, bien sûr.

 

Photos : Instagram

 

Vous avez aimé cet article ?

Suivez-nous sur Instagram.

Rejoignez-nous sur Facebook.

Abonnez-vous à notre chaîne  Youtube.

Commentaires Facebook